trikes-motos73

balades en trikes et en motos
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Suzuki VZR 1800

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 836
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 55
Localisation : sainte marie de cuines

MessageSujet: Suzuki VZR 1800   Ven 20 Aoû - 17:26



Il n'y a pas si longtemps, de telles machines s'affichaient aux cotés de créatures de rêves, sous le soleil de Floride, dans les revues spécialisées. Avec la Suzuki 1800 VZ-R Intruder, le rêve devient-il réalité ? Essai.
Vénéré ou détesté, le gros custom de chez Suzuki ne laisse pas indifférent... A l'arrêt, l'impression de se trouver en présence d'une moto véritablement hors normes n'est pas qu'une... impression, justement !

Au premier abord, la moto ne renie pas son aspect tape à l'oeil (timides s'abstenir) et les nombreux chromes viennent renforcer le coté "flambe". Le capotage de phare rappelle celui du scooter italien "Rumi" des années cinquante. Associé à la fourche inversée et au double disque de frein de 310mm, il participe au coté agressif de la moto.

Du guidon surdimensionné aux leviers de frein et d'embrayage, les commandes semblent faites pour durer : c'est du costaud !
Le compte tour chromé, positionné au dessus du guidon dans le prolongement du capotage de phare, fait office de saute vent. Son affichage par des barrettes à cristaux liquides s'effectue par ordre croissant jusqu'à 7500 tr/mn. Nouveau clin d'oeil au passé, il rappelle le témoin de pression de suralimentation de la Kawa 750 turbo de 1985.
En revanche le compteur gradué jusqu'à 240 km/h, avec son aiguille orange, est placé façon Harley sur le réservoir. Sympa, mais le contraire aurait été plus judicieux car pour contrôler sa vitesse il faut baisser les yeux et l'on ne regarde plus devant… Dommage, quand on sait qu'une fraction de seconde d'inattention suffit pour se retrouver face à une situation imprévue.
La selle conducteur est confortable et son assise assez basse participe à la fluidité de l'ensemble, surtout quand le dosseret arrière remplace la selle passager. Celle-ci, une fois en place, alourdit considérablement l'ensemble. Décidément, la frime est vraiment un plaisir solitaire !
Les deux échappements joliment dessinés autour du moteur déçoivent un peu à l'arrière et les passagers veilleront à ne pas descendre du coté droit afin d'éviter un contact brûlant). Une disposition symétrique de chaque coté n'aurait-elle pas affiné l'ensemble ?
Esthétiquement le moteur est réussi, avec ses chromes une fois de plus omniprésents. Malgré le refroidissement par eau, les ailettes sont bien présentes sur le gros bicylindre en V et ses carters chromés et massifs renforcent ici le retour aux sources. On a donc bien à faire à un moteur de moto sur lequel les ingénieurs ont su allier mécanique et esthétique.
L'énorme pneu arrière déjà présent sur un autre monstre comparable, la Triumph Rocket 3, permet de classer définitivement (si on en doutait encore) l'Intruder dans la catégorie des engins de caractère.
Contact : la clé est insérée dans le contacteur placé à gauche coté moteur, près du cache latéral. On tourne d'un quart de tour et l'aiguille du compteur, à la manière d'un essuie glace, pointe jusqu'au chiffre 240 et redescend à nouveau sur le zéro.
Une pression sur le démarreur en débrayant : les deux gros pistons de 112 mm de diamètre (les plus gros de la production actuelle) s'ébrouent. Le bruit est en rapport avec le reste : imposant. En engageant la première, la moto sursaute comme si l'animal n'était pas encore tout à fait dompté...

Les premiers mètres confirment le couple annoncé de 16 Nm : la moto tracte indéfiniment, le grondement s'accentue et le passage des vitesses s'enchaîne autour des 4000 tours.
A ce rythme, la route défile sereinement tandis que le bruit et la position de conduite replongent le conducteur dans un remake d'Easy Rider. Bras tendus, jambes en avant, on s'y croirait ! Même les bikers en Harley matent et n'hésitent pas à faire signe ! Dans Paris, les passants se retournent, attirés par le bruit et le look. Le pouvoir de séduction de cette Suzuki semble faire des ravages : du groupe de gamins s'empressant de sortir leur téléphone portable pour immortaliser la bête à la sexagénaire adressant un signe au pouce levé, la VZ-R rejoint le club fermé des motos pas comme les autres…

Sur la route, le comportement est très sain malgré les 315 kilos de l'engin. L'époque des gros customs inconduisibles est révolue : ça freine, ça tient la route et c'est confortable.
Seul le bruit des repose-pieds raclant le bitume à chaque virage anglé rappelle les limites et agit comme garde fou. Attention également aux talons de chaussures : passé un certain nombre de kilomètres, l'effet santiag est garanti !

Comme sur la Triumph Rocket 3, la boîte ne semble pas au standard de la moto. Tout changement de rapport un peu rapide se traduit par un claquement sec digne des anciennes BM. Il est vrai que celle-ci a fort a faire pour passer les 106 chevaux à la roue arrière, mais on aimerait une boite un peu moins "camion".
Le cardan tout autant sollicité semble s'acquitter honorablement de sa tâche. Vu le couple important, l'énorme pneu arrière en 240 ne peut prétendre à une grande espérance de vie, surtout si la conduite est un peu sportive.

A chaque accélération musclée sur l'angle, le pneu arrière glisse légèrement tout en s'accrochant à la route. Les séances de rétrogradage à la volée ne l'épargne pas davantage, bien au contraire. La roue drible et le pneu encaisse le frein moteur en laissant sa gomme sur le bitume. A 250 euros environ, le tarif du précieux accessoire saura vous inciter à une conduite plus calme...
Le moteur est agréable à tous les régimes et possède une belle allonge jusqu'à 7500 tours. Au delà, un rupteur vient couper l'allumage : à ce moment précis, l'aiguille du compteur indique plus de 210 km/h.

Mais le plaisir ne se trouve pas dans la conduite sportive, car cette moto n'est pas conçue pour ça. Les progrès par rapport aux premiers customs sont incontestables : une fois lancée, elle surprend par sa facilité de conduite. Amateurs d'hyper sportives, passez votre chemin : le poids et la géométrie de l'ensemble ne permettent pas de jouer les Rossi !

Mais il est vrai que l'on a tendance à en demander toujours plus, vu la qualité des composants montés sur la machine, comme les disques de freins de 310 mm avec étrier radial et l'imposante fourche inversée.

Coté consommation, le réservoir d'une contenance de 20 litres permet d'effectuer environ 230 km, Quand le voyant de la réserve s'allume, il reste environ 4 litres. Lors de notre essai, la consommation n'est pas descendue en dessous de 8 l / 100 km.

Parmi les gros customs méchants concurrents, la Rocket 3 est exceptionnelle par la puissance de son moteur de 2300 cc, mais la Suzuki 1800 Intruder semble beaucoup plus plaisante au quotidien. Moins lourde et moins "monstrueuse", la VZ-R est plus exploitable et demande moins d'énergie à son guidon.
De plus, le bicylindre de la Suzuki permet de se faire plaisir même à bas régime. Le bicylindre cogne, gronde, sans toutefois rechigner à flirter avec la zone rouge si l'envie se fait sentir. Tandis qu'avec la Rocket, une seule envie domine : mettre gaz tout le temps, afin de profiter de la puissance du dragster démoniaque que distille cette cathédrale d'acier et d'alu qu'est le 3 cylindres britannique.
Au guidon de l'Intruder, on redécouvre des sensations parfois oubliées et chaque rotation de la poignée de gaz déclenche, en un éclair, un grondement de tonnerre. Attention, le coup de foudre n'est vraiment pas loin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://trikes-motos73.motards.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 836
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 55
Localisation : sainte marie de cuines

MessageSujet: Re: Suzuki VZR 1800   Ven 20 Aoû - 17:36



et voila le meme en version trike!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://trikes-motos73.motards.net
passion3roues

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 63
Localisation : savoie

MessageSujet: Re: Suzuki VZR 1800   Ven 20 Aoû - 18:43

bjr

superbe le 3 roues ... tu as les sources de l'article s'il te plait jean pierre ? ( 2 et 3 roues )

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mp3r.free.fr
Admin
Admin
avatar

Messages : 836
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 55
Localisation : sainte marie de cuines

MessageSujet: Re: Suzuki VZR 1800   Ven 20 Aoû - 19:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://trikes-motos73.motards.net
passion3roues

avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 63
Localisation : savoie

MessageSujet: Re: Suzuki VZR 1800   Ven 20 Aoû - 20:21

super merci je vais pourvoir terminer mon article sur septembre ...
merci patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mp3r.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suzuki VZR 1800   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suzuki VZR 1800
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suzuki VZR 1800
» Suzuki AN 400 K7 - 3500 €
» Vends Suzuki UH 125 Burgman de 2010 - 1640 km
» L'élève Suzuki
» [VENDU] SUZUKI BURGMAN 650 EXECUTIVE PACK WINTER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
trikes-motos73 :: suzuki-
Sauter vers: